Derniers commentaires

Calendrier

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
30 Aoû 2013 - 00:59:50

sevrage des benzodiazépines

"Malheureusement, il n'existe aucun médicament pour le sevrage des benzos et ceux qui ont recours à l'aide d'autres médicaments psychotropes découvrent toujours qu'il y a un prix à payer en terme de santé."ray Nimmo
Admin · 10611 vues · 5 commentaires

Lien permanent vers l'article complet

http://sevragebenzo.sosblog.fr/benzo-survivant-b1/sevrage-des-benzodiazepines-b1-p39.htm

Commentaires

Commentaire de: chambard [ Membre ]
Bonjour à tous et à Michel,
Je me suis sevrée du Temesta En 2010,2011.J'a cependant toujours des problèmes de sommeil.
Je voulais savoir si vous connaissiez les travaux du professeur Jean-Bernard Fourtillant "La glande Pinéale Et le système veille sommeil"?
Cordialement,DC
   28/12/2016 @ 17:29:51
Commentaire de: Admin [ Membre ]
réponse a Daniele Blaes :

bonsoir

Il faut que tu poses la question sur notre forum :

http://benzo.forumactif.org

Mais ne touches pas au baclofène !!!

http://baclofene.wordpress.com/


   17/07/2016 @ 03:37:20
Commentaire de: Daniele Blaes [ Visiteur ]
Bonjour
On m a donne du tranxene 20 mg en 2006, le dr pensant que mes symptomes etaient somatiques. Tres vite diminues, j en suis arrivee en 2010 a en prendre 2,5 mg matin et soir en preparation magistrale. En 2015, des soucis familiaux et des prepas non supportes m ont amenes aux urgences : crise forte d angoisse.
Je precise qu a force de me battre car je sentais que quelque chose de physique n allait pas on m a trouve :
- clostridium diffcile toxine A recidivant car soigne sur le tard (2007)
- enteropathie exsudative (2009) faisant qu a ce jour tres peu d aliments dont digeres (malabsorption)
pratiquement aucun medicament.
De 5mg, je suis passee a 25 mg aux urgences donc.
Puis suis descendue a 10 mg le lendemain. Bien pdt 2 mois avec une grande fatigue. Si grande au bout de 2 mois que j ai eu de la tetanie aux jambes pdt 2 heures. Je ne savais pas a ce moment que je pouvais la faire passer en me relaxant. Mon doc m a augmente alors a 4o mg. Descente aux enfers des la premiere prise du so
ir. Des douleurs physiques jamais ressenties avant si ce n est la fatigue que j ai tjrs impute a ma maladie a la maladie intestinale et parfois des douleurs aux jambes mais gerables.
Au bout d un mois a 40 mg, j ai ressenti 3 jours sans aucun symptomes. De suite mon dr a diminue a 30 mg.pdt 2 mois. Le 2eme mois bcp de douleurs ont disparu mais sont apparues des nausees. A la fin du second mois, a nouveau plus aucun symptome. De suite, mon dr a descendu a 10 mg donc 25 mg (10 mg le soir et 15 mg le jour). A nouveau descente aux enfers. Des douleurs physiques, de l insomnie, un peu d anxiete, des reves realistes, des cauchemars, de la pression niveau torse, en nage. Cela fait maintenant 8 mois que je suis a cette dose et je n arrive pas a la descendre car les reveils sont tjrs douloureux. Surtout aux jambes et parfois dans tout le corps. Cela empire de jour en jour alors que je me bats en faisant mon possible pour avoir une vie active. Cela devient de plus en plus difficile mais malgre la douleur... je continue. Je ne sais plus quoi faire. Mon doc impute tout sur le psychologique alors que la psychologue que j ai trouve trouve que ma maladie deja fatiguante, des soucis familiaux, une angoisse legitime quand j ai appris ce qu etait le tranxene car je faisais des recherches sur mes autres pathologies trouve que c est tout ce que j ai endure physiquement qui a occasionne l anxiete. Donc mon doc souhaite me laisser a 25 mg tant que j aurais ces symptomes de douleurs le matin. J avoue que depuis 2 mois, je ressens le besoin de prendre le 15 mg a midi alors que non auparavant. Je suis accro a cette dose et j ai peur des effets secondaires dans l avenir sous 25 mg. D un cote le 10 mg du soir n est donc pas suffisant et de l autre le 15 mg calme mais me fatigue encore plus, me donne des foirmillements aux extremites et des sensations de brulures intenses, les jambes molles et le moral a force d endurer ces douleurs en prend un coup malgre mes efforts pour sourire le plus possible. Le plus triste c est que maintenant, j ai la vie que je veux :
sport, lecture dans les ecoles, un mari qui a compris mon etat, des enfants aimants et surtout j ai reussi a mettre une certaine timidite de cote et je vais sans souci vers les gens pour discuter meme si je ne les connais pas.J etais disons reservee mais la maladie et mon combat pour la combattre a change ma mentalite.
Je vais voir d autres medecins qui ne veulent pas prendre de decision concernant une eventuelle substitution. Mon doc est pour une diminution lente mais cette fois il a ete trop haut d un coup puis trop bas trop vite. Il refute le symptome de sevrage prolonge alors su on est encore sous traitement. Un autre m a dit que cela fait 10 ans que mon corps est habitue a ce produit et qu il faudra du temps pour m en defaire. Mais dans quel etat sera mon cerveau a ce moment ? Je precise que je n ai jamais pris d autres benzo ou autres, que je be fume pas, ne bois aucun alcool depuis tjrs.
Une addictologue que j ai ete voir m a dit qu elle ne pouvait pas m aider car le tranxene etait une benzo dangereuse. Elle travaille uniquement avec le baclofene. J avais lu que ce dernier pouvait suivant des etudes recentes aider au sevrage des benzodiazepines. J ai essaye de prendre des plantes via un nutrtionniste mais ma maladie fait que j ai trop mal au ventre pour continuer. Je me sens tellement dans l impasse ! Et.... contre toute attente des mois apres cette addictologue m envoie un mail me disant que si je n ai pas trouve d aide elle veut bien m aider. D apres mon doc, ca ne ferait quadditionner une autre molecule dont il faudra se sevrer et que vu ma maladie risque de ne pas etre supportee. L addictologue il y a qques mois m a dit qu il n y avait pas de dependance mais qu il fallzit monter en douceur et descendre en douceur. Alors voila... je ne sais pas qui croire. Tranxene + baclofene dans le but d un sevrage ou danger en association ?????
Est ce que 25 mg de tranxene est une forte dose ?
MERCI D AVANCE POUR VOTRE AIDE !!!!!
Signe : une femme naive qui a accepte cette benzo me centrant sur des symptomes que je savais physiques mais que personne ne croyait.
PS : depuis le 40 mg en septembre 2015, je suis devenue plus nerveuse, plus sensible, plus anxieuse, encore plus fragile des intestins. Je sais que tout cela est du a cette hausse et a cette diminution rapide car ne pren
ant aucun autre medicament, le constat est vite fait surtout que cela est apparu qques heures apres la prise. Oui ! Pour avoir fait de la tetanie aux jambes juste avant cette augmentation.... j etais anxieuse (le fait de lire dans les details ce qu etait le tranxene sur de nombreux sites) mais jamais une anxiete douloureuse ! J en viens meme a regretter mes soucis de couple (regles aujourd hui malgre que mon doc les mette en avant ). A cote, je me rends compte que ca n etait pas si grave car il y a eu une solution positive. La je souffre tellement physiquement que je donnerais tout pour retrouver ma vie d avant (en connaissant les solutions que je n avais pas avant). Cette dependance devastatrice m aura permis de comprendre comment changer ma vie, la voir d une autre facon. C est tres cher
paye !
   07/07/2016 @ 16:45:30
Commentaire de: Xuan [ Visiteur ]
Bonjour, merci pour cette belle prose.
Mais si des gens de bonne volonté souhaitent quand même s'en sortir (en payant le prix qu'il faudra), que faire ?
   25/10/2014 @ 14:29:07
Commentaire de: nadia [ Visiteur ]
j'aimerais bien arrêter mais je n'y arrive pas! que faire?
   09/06/2014 @ 10:18:04

Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)